SECRET-MYSTERES

science occulte, paranormal,divinations
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 PADRE PIO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kaloune
Moderatrice


Nombre de messages : 296
france : France
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: PADRE PIO   Dim 27 Fév à 18:43

Il existe deux courants, un courant de vie et un courant de mort, auxquels on a la possibilité de s'identifier, et auxquels on reste alors lié, que l'on soit vivant ou que l'on soit mort.

À force d'égoïsme et de matérialisme, certains êtres finissent par éloigner complètement la Lumière de leur aura. On les repère à un rictus caractéristique et à leur regard éteint. Il en est qui possèdent dès leur plus jeune âge le don de « glacer le sang » des personnes qu'ils rencontrent ; d'autres acquièrent au fil des années une démarche quasi-somnambulique et font irrésistiblement songer à des morts-vivants. C'est d'ailleurs bien souvent ce que ces individus sont devenus en réalité : des morts-vivants, car même s'ils continuent à manger, à boire, à travailler, à s'agiter, à gesticuler, ils n'appartiennent de fait déjà plus au monde des vivants, c'est-à-dire au monde des âmes en train d'expérimenter l'Amour dans notre univers 3 D. Ce ne sont que des morts en sursis !

À l'inverse, certains êtres disparus depuis des décennies de notre plan d'existence demeurent à jamais et éternellement vivants parmi nous. Le Souffle béni de leur âme continue à vivre, à venir nous visiter, nous parler, et leur contact est une merveilleuse source d'inspiration, de dilatation, de joie et d'enrichissement spirituel pour ceux qui en bénéficient.

Francesco Forgione, dit Padre Pio (1887 - 1968) appartient sans conteste à cette seconde catégorie d'êtres.

Des manifestations paranormales et en apparence « surnaturelles » ont jalonné le parcours de sa dernière incarnation terrestre : visions prophétiques, guérisons miraculeuses, lévitations, bilocations, émanation d'un parfum de rose, aptitude à s'exprimer avec aisance dans des langues qu'il ne connaissait pas. Mais sa vie fut aussi marquée par une interminable et continuelle souffrance. Et ses terribles stigmates ont apporté, durant cinquante années, la preuve la plus éclatante, la plus visible de son lien avec l'Énergie Christique.

Le 9 mai 1919, le « Giornale d'Italia » publiait cette information surprenante : « Dans un monastère reculé des Pouilles, un frère capucin du nom de Pio, originaire d'une modeste famille de paysans de Pietrelcina, prétend souffrir des stigmates du Christ en croix. Il dit porter depuis plusieurs mois aux mains, aux pieds et au côté gauche cinq plaies sanguinolentes qui ne cicatrisent jamais. »

À l'époque, les autorités religieuses, méfiantes, hostiles et insensibles à sa souffrance ne firent rien pour aider Pio à surmonter cette épreuve. Bien au contraire, sa hiérarchie l'accusa de s'infliger lui-même ses blessures, de les entretenir artificiellement et de n'être qu'un mystificateur hystérique. Mais face à la persistance de la rumeur, le Saint-Siège finit par dépêcher une équipe de médecins sur place.

Au cours de la fin de l'année 1919, le soi-disant stigmatisé fut examiné par six médecins différents. Cependant les conclusions de ces derniers ne tardèrent pas à converger : Pio n'était pas un affabulateur ; ses lésions étaient bien réelles et leur suintement résistant à tout traitement. Les uns parlaient de « blessures naturelles », d'autres déclaraient que les paumes des mains avaient certainement dû être transpercées de part en part. Mais ils étaient unanimes sur un point : il s'agissait d'un phénomène inexplicable scientifiquement.

Après avoir interdit au frère Pio de montrer ses stigmates à quiconque et d'exercer tout acte de ministère, excepté la célébration de la messe, qui ne lui était autorisée que dans la chapelle annexe du monastère et en l'absence de tout témoin, l'Église s'est progressivement ravisée. Cédant à la pression populaire et à la vénération idolâtre dont il était devenu l'objet, elle l'a d'abord béatifié, puis, le 16 juin 2002, Jean-Paul II a même fini par en faire un saint : Saint-Pio de Pietrelcina.

Selon le discours officiel de l'Église, « le Padre Pio a rejoint le Ciel le 23 septembre de l'an de grâce 1968 ; il y demeure à jamais assis parmi les élus à la droite du Père, jouissant de la béatitude éternelle ! » Mais qu'en est-il en réalité ?

Pio fut de toute évidence lié à une Entité de Lumière puis lui-même adombré par l'Énergie Christique. Or, la Force qui s'est manifestée à travers lui au cours de sa dernière incarnation continue aujourd'hui de rayonner dans la vie multidimensionnelle, dans l'éternité sans commencement, sans fin et sans limites, et de s'exprimer à travers différentes âmes, qu'elles soient incarnées ou non.

Plusieurs télépathes sont entrés en contact avec l'Énergie du Padre Pio au cours des années écoulées, et ils en ont rendu témoignage. Parmi ces témoignages, l'un d'eux mérite particulièrement notre attention, car il concerne la transition de l'humanité actuelle. Il apporte une merveilleuse réponse à la question : pourquoi devons-nous passer par autant de souffrance avant de renaître à la Vie Nouvelle, avant de connaître l'Âge d'Or ?

Voici donc, plus de 30 ans après sa mort physique, les bouleversantes révélations du Padre Pio, ou plutôt de l'Être de Lumière qui l'habitait, recueillies par Paul B.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaloune0000@yahoo.fr
 
PADRE PIO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neuvaine du Padre Pio
» pensée de padre Pio
» Padre Pio et le Purgatoire
» vidéo padre pio en couleur
» des écrits de Saint Padre Pio de Pietrelcina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECRET-MYSTERES :: APPEL DES SAINTS-
Sauter vers: